Jeux de Casino en Direct

Les troubles alimentaires au Moyen-Orient

L’un des problèmes dont on parle le moins au Moyen-Orient concerne l’augmentation dramatique de l’obésité et des troubles alimentaires. À travers le Koweït, l’Arabie, le Bahreïn, le Qatar, l’Arabie saoudite, et tout les Émirats Arabes Unis, les cas d’obésité sont à la hausse.Selon la Fédération Internationale du Diabète, plus de trente-sept millions de personnes de ces régions souffrent d’un diabète de type 2, et seulement la moitié d’entre eux ont été diagnostiqués. Bien qu’il s’agisse déjà d’un grand nombre, la même étude indique que le manque d’éducation et de soutien pour la santé mentale et les troubles alimentaires risque d’engendrer une augmentation de ce nombre, qui pourrait facilement doubler sur les deux prochaines décennies.Style de vie et choix alimentairesDeux des facteurs conduisant à cette hausse de l’obésité sont le style de vie, et les choix alimentaires. Le style de vie a tendance à être très sédentaire sans beaucoup d’activité physique. Cela est particulièrement vrai pour les familles de classes hautes et modérées de ces régions, où le problème de l’obésité est le plus dramatique.Des problèmes culturels liés à la nourriture sont également en cause. La nourriture est vue comme un moyen de célébrer. Cela inclut de grands plats, des buffets à choix multiples ; et l’accent est mis sur la socialisation autour de la nourriture. De plus, dans la plupart de ces régions, sortir pour manger dans un restaurant luxueux n’est pas un événement occasionnel, mais plutôt une pratique usuelle.Addiction alimentaireDe surcroît, la nourriture riche et calorique fait partie de la vie quotidienne, pour socialiser, célébrer, et c’est pourquoi elle devient un réconfort pour les gens. Lorsque cela est associé avec le stigmate de travailler avec des professionnels de la santé mentale pour traiter des problèmes tels que la dépression, l’anxiété ou les addictions, cela peut devenir un moyen de faire face au stress dans leur vie.En plus de l’addiction alimentaire, ou des besoins de nourriture pour calmer ou détendre de nombreuses personnes, il existe aussi une augmentation du taux de troubles alimentaires tels que la boulimie, l’anorexie, ou l’hyperphagie. Au vu du manque actuel d’aide et de solutions adaptées pour ces problèmes, ces taux vont certainement continuer d’augmenter de manière dramatique au cours des prochaines années.

Shall not be reproduced without permission:Jeux de Casino en Direct » Les troubles alimentaires au Moyen-Orient